Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. – 1×11 – Magical Place

manic01

Cette semaine, j’ai été content de l’épisode. Bon, on va vite revenir aux petits détails qui fâchent mais dans l’ensemble, j’ai apprécié cet épisode et notamment ce qu’il promet pour les épisodes à venir. Pourtant, ce n’était pas gagné quant au cliffhanger du précédent épisode, qui faisait vraiment cheap, mais qui nous promettait au moins d’avancer dans ce grand mystère qu’est la mystérieuse résurrection de l’agent Coulson. Mais comme d’habitude dans les séries T.V, les scénaristes préfèrent apporter davantage de questions que de réponses, mais le traitement de l’épisode reste tout de même satisfaisant.

Mais avant de parler davantage de Coulson, il faut d’abord s’intéresser à comment son équipe va réussir à le retrouver, et il s’agit certainement de la partie la plus faible de l’épisode, car balisée et peu intéressante. Encore une fois, il s’agit d’une intrigue pour mettre en avant Skye et ses talents en informatique, qui fera cette fois caution de la partie divertissement de la série avec sa dose d’action et d’humour, qui même si elle fait mouche, reste encore trop artificielle pour être appréciée de manière hebdomadaire. Elle fait néanmoins passer le temps pour un épisode qui évite le plus possible les temps morts, ce qui est malheureusement une des grandes caractéristiques de la série.

Et puis Coulson. Et plus précisément le S.HI.E.L.D. ! Car si il y a une chose que cet épisode promet, c’est que le suite de la série versera de plus en plus dans la psychologie des personnages mais surtout sur la perte de confiance envers leur entreprise, à l’opposé du cette famille qui s’est créée au sein de l’équipe. Si cela se traduit en premier lieu par la directrice du Hub, Victoria Hand, qui passe plus de temps à mettre des bâtons dans les roues en suivant aveuglement les règles, cela passe également par un point de vue émotionnel chez le spectateur, puisqu’on y apprend, comme on s’en doutait, que c’est Nick Fury lui-même qui ordonna la résurrection de l’agent Coulson, quitte à remuer ciel et terre. Cette renaissance est loin d’être un cadeau, puisque à son réveil, celui-ci ne souhaite qu’une chose : mourir.

Autant dire que la scène d’opération à crâne ouvert, implantant des faux souvenirs à Coulson, fait son effet et se révèle être la meilleure chose que nous a apporté la série jusqu’à présent. Mais au-delà de l’aspect technique et émotionnel de cette scène, c’est également parce qu’elle est porteuse d’espoirs qu’elle a réussi à me toucher. Parce que maintenant, on a une raison d’y croire à cette série. Cela ne veut pas dire qu’elle va réussir à se révéler correcte d’ici sa fin de saison mais il semble logique que la route tracée par le scénario prépare les événements du prochain film Captain America, qui sort en Avril.

Car, réfléchissons-y davantage. Captain America : The Winter Soldier a toujours été annoncé comme possédant un aspect espionnage très présent et les extraits confirmaient ces déclarations. Notre cher Steve Rogers se retrouvait à enquêter sur les petits secrets du S.H.I.E.L.D., ce qui paraît d’autant plus logique si on s’en réfère à Avengers, qui nous montrait déjà un Captain America en décalage par rapport à notre époque, mais surtout mal à l’aise face à un gouvernement qui ne respecte plus ses principes, notamment Nick Fury qui a conçu des armes utilisant la technologie du cube cosmique. Pour Coulson, c’est un peu le même principe, mais là, je pars dans ma théorie farfelue.

En effet, Coulson meurt pendant le film Avengers, écrit par Joss Whedon, qui introduit soudainement (cela reste à confirmer) sa passion pour Captain America, son héros préféré. Pour les besoins de la série, ils décident de le faire revivre, bien qu’il fût réellement mort dans Avengers, et il ne se souvient plus de rien puisqu’on lui a crée des faux souvenirs, et il va devoir maintenant faire face aux mensonges de la part du SHIELD, qui ont fait de lui leur « monstre », alors que celui-ci ne souhaitait que mourir. Et moi, ça me fait drôlement penser à Captain America, qui atterrit à notre époque après avoir été congelé et qui va devoir supporter un monde qui a changé et une agence qui ne lui dit pas toute la vérité. Coulson, Captain America, même combat, et cela ne m’étonnerait pas que l’idée fut conçue par Whedon, peut-être pas pendant Avengers, mais au moins l’idée de faire vivre à Coulson la même destinée que son héros préféré.

Puisqu’on ne sait toujours pas pourquoi, ni correctement comment Coulson a été ressuscité, la série réserve encore et toujours des mystères. Ainsi, cette trahison prouve que la série risque, je dis bien risque, d’aller vers une voie plus « sombre », où tout simplement traiter enfin avec sérieux la mythologie dont elle fait partie. Ça n’augure que du bon pour la suite de la série, sans compter qu’il s’agit d’un travail préparatoire au prochain film Captain America. D’ailleurs, si Clark Gregg n’apparaît pas dans le film, on peut craindre le pire quand il a l’utilité d’avoir des oeuvres qui se connectent. Sauf si la série arrive à donner une conclusion satisfaisante à Coulson en Avril, afin de préparer notre enthousiasme pour The Winter Soldier.

Tags: , , , , , , ,

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire :