Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. – 1×12 – Seeds

Je commence à y croire. Oui, croire que Agents of SHIELD peut devenir une bonne série. Il me semble vous l’avoir déjà dit sur ce blog, mais la particularité des séries de network est que lorsque la série commence à être diffusée en septembre, tous les épisodes de la saison ne sont pas encore écrits et tournés, si bien que les scénaristes peuvent ensuite avoir conscience des défauts des débuts de la série afin de les améliorer pour la seconde partie de la saison. Même si cela n’était pas forcément le cas lors de l’épisode précédent, et que celui-ci comporte toujours les mêmes défauts inhérents à la série, on sent le potentiel qui immerge peu à peu.

Car cette semaine, le divertissement est là, comparé à l’épisode précédent où la partie sur Skye était la moins intéressante face à l’intrigue de Coulson mais surtout à cause de son pilotage automatique. On ne peut pas dire qu’ici, l’épisode soit plus surprenant mais il reste mieux écrit et divertit davantage le spectateur, rien que par son opening, qui n’atteint pas la force de ceux d’X-Files ou de Fringe, mais qui possède une certaine curiosité quant à l’enquête de la semaine, même si on repassera pour instaurer une bonne dose d’horreur à la série, mais c’est certainement dû à l’aspect  » public familial » de la série.

Pour une fois, c’est Fitz qui est le plus en avant dans cet épisode, si bien qu’on aura l’occasion d’en connaître un peu plus sur le personnage, mais également sur l’univers de la série avec ce « Poudlard du SHIELD » même si son exploration reste très maigre, il est toujours bon de voir l’imaginaire s’étendre afin de concevoir le passé de nos personnages. Et du passé, on en aura une seconde couche avec celui de Skye, dont Coulson et May essayent de découvrir dans une histoire en parallèle avec les événements de l’école. Et quelle surprise, puisque Skye se révèle être un « 0-8-4 », ce qui impliquerait qu’elle soit probablement d’origine extra-terreste voire de posséder elle-même des super-pouvoirs. J’étais d’abord déçu de cette perspective, ne voyant pas trop l’intérêt de prendre un des personnages de la série pour le modifier afin d’en proposer quelque chose de différent, mais qui sait, cette intrigue peut se révéler pertinente par la suite, car lourde d’enjeux et de potentiels conflits.

D’ailleurs, la série n’en finit pas d’insérer des embryons de fils rouges pour sa grande tapisserie, ce qui laisse rêveur quant à la qualité future du show. Si dans l’épisode précédent, le Clairvoyant était évoqué ainsi que bien-sûr Nick Fury, un homme bien louche comme on s’en doutait, la fin surprenait par la réapparition de l’agent Peterson, toujours vivant, et qui semble malheureusement devoir obéir aux hommes du Clairvoyant. Cette semaine, en plus de Skye, le Clairvoyant est toujours évoqué par le biais d’Ian Quinn, mais également car un nouveau « méchant » fait son apparition, avec Donnie, le personnage qui se découvre des pouvoirs à la fin de l’épisode. En plus de Graviton, cela fait un autre personnage qui peut se révéler dangereux et menaçant. Et si il y a quelque chose qui me fait toujours du mal, c’est voir une personne « gentille » mal tourner à cause de ses nouveaux pouvoirs. Devant un tel matériel, on ne peut qu’attendre le moment où la série prendra enfin son envol en exploitant tout ce qu’elle possède.

Un bon épisode cette semaine, et d’ailleurs mieux réalisé que d’habitude puisque toute la partie avec la tempête de glace, où pour une fois dans la série, tout comme le saut en parachute dans le 1×06, j’étais impliqué dans l’histoire et dans la scène, si bien que j’ai marché et j’ai passé un bon moment devant. Cet épisode est donc un épisode qui nous confirme une fois encore que même si on ne se débarrassera pas aussi facilement des défauts des premiers temps, la série s’affine semaine après semaine au point qu’elle deviendra un jour un rendez-vous hebdomadaire quotidien. Du moins, si elle ne se relâche pas !

Tags: , , , , , , ,

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire :