Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. – 2×04 – Face My Enemy

Cette saison deux semble être définitivement lancée. Après le bon épisode de la semaine dernière, nos agents reviennent plus qu’en forme avec cette resucée du premier épisode mais en beaucoup plus réussie.

MING-NA WEN

Oubliez Ward, oubliez les ennemis potentiels, ici, on est dans un épisode 100% action (sauf dans le dernier acte) où l’important est le rythme, le rythme et le rythme. C’est bien simple, on se croirait en plein épisode d’Alias (mais sans les amis trop chiants de Sydney) : nos agents partent en mission chercher une peinture (en réalité un McGuffin, un objet dont on en a rien à foutre) qui recèle un secret concernant les nombreuses informations que délivre un Coulson sous l’effet de la drogue. Tout est prétexte à balancer au spectateur une mission d’infiltration, et on peut dire que c’est réussi.

S’il y a bien une star dans l’épisode, c’est bien entendu Ming-Na Wen qui n’a jamais brillé dans son rôle de May, certainement à cause de son mutisme et de son rôle pas très intéressant. Ainsi, tout le prétexte de l’histoire est de nous montrer May sous un autre jour : sexy, fourbe, danseuse et également équipé de la capacité de rire. C’est certainement elle qui nous aide à apprécier cet épisode, car on sent que l’actrice prend beaucoup de plaisir à casser l’image de son personnage. Malheureusement, au final, le personnage n’évoluera pas et ce n’est pas sa relation avec Coulson qui lui donne davantage d’épaisseur. Mais au moins, elle est toujours là pour casser la gueule aux méchants. D’ailleurs, il y a un très beau plan dans cet épisode où les deux May se fightent et sur mon divx pourri, j’ai pas repéré d’effets spéciaux tout nazes, gros respect. Un +1 pour la séquence de transformation, bien réalisée également.

MING-NA WEN, CLARK GREGG

Si May s’accapare la plus grosse moitié de l’épisode, on n’oublie pas tout de même l’équipe même si ils n’ont pas grand chose à dire. Fitz essaye de sortir de son traumatisme en devenant ami avec le reste de l’équipage. Certes, cela marche grâce au talent de l’acteur et le fait qu’il s’agit d’une intrigue secondaire très rapide mais quand on y réfléchit deux secondes, c’était franchement pas subtil. Mais au moins, l’humour était plus qu’efficace dans cet épisode, c’est même le seul depuis le début de la saison à être réellement drôle et à ne pas faire des blagues qui soient à côté de la plaque. Une mention spéciale à la dernière scène, qui bouleverse un peu la situation en croisant directement les deux storylines attribuées aux ennemis pour un prochain épisode qui risque de s’annoncer aussi mouvementé que celui-ci.

Alors, est-ce que cet épisode était réussi ? Si on y réfléchit deux secondes, pas du tout car l’épisode ne raconte rien, n’explique rien et ne sort pas de sa zone de confort, ce qui fait qu’il s’agit plus d’un épisode « bouche-trou » qu’autre chose. Mais si on le prend pour ce qu’il est, à savoir un épisode rythmé et drôle où May fracasse des bras, alors là, oui, on peut dire que l’épisode est réussi et le fait amplement. Mais tout dépend de votre opinion.

CLARK GREGG, MING-NA WEN

Tags: , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire :