Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D. – 2×06 – A Fractured House

Étrange impression que nous délivre cet épisode d’Agents of SHIELD. Si l’on se trouve devant un épisode au rythme nerveux, il reste encore quelques maladresses qui plombent l’ensemble, ce qui nous incite à croire que l’épisode était plus mauvais qu’il ne l’est réellement.

Car tout comme la semaine dernière, il s’agit de boucler des intrigues. Et c’est fois-ci, il s’agit de la guerre entre l’armée américaine et la mauvaise réputation du SHIELD. Rien d’étonnant donc que la situation s’améliore à la fin de l’épisode, afin de donner au SHIELD davantage de poids face à l’HYDRA. Mais malgré tout, on reste toujours dans une zone d’ombre : si ils arrivent à se montrer dangereux, on ne sait toujours rien de leurs motivations, ce qui nous empêche d’apprécier avec l’intensité nécessaire la gravité de la situation.

ADRIANNE PALICKI, BRIAN TEE

Cette intensité, on la ressent davantage dans l’histoire de Ward. L’introduction de son frère, qui joue sur les rancunes familiales (famille, vous avez dit famille ?) nous montre un Ward qui n’est pas en confiance et qui redoute son grand frère. Malheureusement, celui-ci ne montre pas tout son potentiel mais on se prend au jeu de l’illusion, à se demander qui est le meilleur menteur entre les deux frères. L’évasion de Ward était une étape nécessaire dans la saison, mais espérons qu’elle soit bien utilisée et qu’elle ne se révèle pas être un twist de la part de Coulson. Skye joue toujours sur le fil du rasoir, entre sa loyauté envers le SHIELD et sa volonté de retrouver ses parents, mais à chaque fois que le spectateur pense qu’elle va tout lâcher, elle continue de s’affirmer et à se montrer forte. Les petites discussions entre Skye et Ward me manqueront mais j’ai hâte de voir ce que les scénaristes nous réservent pour cet amour maudit.

En parlant d’amour, les couples se forment et se déforment dans cet épisode. Si Lance et Bobbi se révèlent être au final un duo assez attachant, dynamique et surtout drôle, Fitz et Simmons ont toujours une relation difficile, ce qui je dois l’avouer, me donne toujours envie de pleurer. Si ils semblent avoir trouvé une sorte de compromis, j’ai trouvé sympathique l’idée que leur union amoureuse (ou pas ?) mettra du temps à s’installer, principalement car Simmons ne possède pas encore ces sentiments envers Fitz. À noter que l’action est une fois de plus assez réussie dans cet épisode. Si la réalisation manque encore un peu de pêche, le duo May/Mockingbird fonctionne très bien et certains plans délivrent l’adrénaline souhaitée par le spectateur.

ADRIANNE PALICKI

Cet épisode est donc plus satisfaisant que celui de la semaine dernière, mais démontre que la série continue avant tout d’ajouter de nouvelles cartes, sans pour autant atteindre une certaine qualité dans sa narration. Néanmoins, on peut espérer que les choses s’emballent maintenant que les enjeux semblent être lancées et prêts à être utilisés. Mais à ce stade, j’ai encore un peu du mal à croire que la saison va effectuer un grand démarrage narratif, il faudra plutôt attendre le dernier épisode de cette première partie pour voir aboutir ce résultat !

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire :